Lifestyle

8 astuces pour le remplacer


Le sel est présent sur vos tables à chaque repas. Il est dans toutes vos préparations et dans tous vos aliments, de telle sorte que la consommation de chlorure de sodium est un “véritable problème de santé publique” depuis plusieurs années, comme le précise l’UFC-Que Choisir. Elle peut être à l’origine d’hypertension, de maladies cardiovasculaires ou encore de cancers.

Pour réduire la quantité de sel dans votre alimentation, il ne suffit pas de ne plus en ajouter dans toutes vos préparations. Bien souvent, ce sont les produits que vous achetez qui posent problème.

En effet, “75% du sel consommé provient donc des produits transformés achetés, 15% de la salière de table et 10% se trouve dans les aliments à l’état naturel”, indique Planetoscope.

Si la consommation moyenne de chlorure de sodium est “de 9 à 12 grammes par jour”, comme le rapporte le web site de l’Organisation mondiale de la santé, la quantité quotidienne conseillée est deux fois moins élevée. Elle est de 5 grammes par jour chez l’adulte. Dans le diaporama ci-dessous, découvrez remark vous pouvez remplacer le sel dans vos repas.

Sel : un allié pour le ménage 

Le sel est peut-être votre meilleur astuce pour relever tous vos plats, mais avez-vous déjà utilisé ses vertus pour faire le ménage. Il pourra venir à bout de nombreuses tâches ménagères, comme par exemple :

  • Désinfecter diverses surfaces. Allié au jus de citron, le sel peut être utilisé comme un désinfectant efficace.
  • Nettoyer vos canalisations. Il vous suffit de sel fin et de bicarbonate et d’un peu de persistence, et vos canalisations seront comme neuves.
  • Éliminer les taches sur vos vêtements. Plus besoin de détachant, vous avez simplement besoin de sel, d’eau et de persistence et les taches disparaissent.

Si le chlorure de sodium peut s’avérer dangereux lorsqu’il est consommé en trop grande quantité, il peut être utilisé sans retenue pour effectuer vos corvées ménagères. Ainsi, il vous évitera de dépenser de l’argent dans des produits chimiques et potentiellement toxiques pour l’environnement.



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close