Lifestyle

Attirés par certaines couleurs, virulents la journée… Ce que disent de récentes études sur les moustiques


l’essentiel
Plusieurs études récentes permettent de mieux comprendre le comportement des moustiques, qui prolifèrent avec les fortes chaleurs de ces derniers jours.

Les fortes chaleurs, signent, comme chaque année, le retour des moustiques. Trois récentes études menées à travers le monde permettent aujourd’hui de mieux comprendre leur comportement.

La première, menée par des chercheurs de l’université de Princetown, aux États-Unis, s’intéresse à l’appétence des moustiques pour l’homme. En utilisant de l’imagerie médicale haute résolution, les scientifiques ont récupéré des échantillons d’odeur d’une quinzaine de volontaires n’ayant pas pris de douche durant plusieurs jours. En parallèle, ils ont aussi utilisé des échantillons de plumes et de poils, pour récupérer le parfum émis par des chiens, moutons, des rats ou encore des oiseaux.

Les chercheurs ont ensuite soufflé ces deux parfums sur des moustiques, et ont procédé à l’statement de leur cerveau. Résultat, plusieurs centres nerveux s’activent chez le moustique en présence d’une odeur humaine, mais pas en présence d’odeurs animales.

Publiées dans la célèbre revue Nature, les conclusions des chercheurs sont formelles : les moustiques sont équipés biologiquement pour détecter l’odeur humaine, en se fiant à notre sueur et au CO2 que nous rejetons.

Couleurs préférées

Une autre étude révèle aussi que les moustiques ont des couleurs préférées. Des chercheurs de l’université de Washington ont aspergé d’odeur humaine plusieurs surfaces recouvertes de différentes couleurs. Ils se sont aperçus que les moustiques préfèrent systématiquement les couleurs rouge, orangé et noir. La raison : la longueur d’onde émise par ces couleurs rappelle celle de la peau humaine. Pour éviter de vous faire piquer, portez donc plutôt des vêtements verts, violets ou bleus.

Enfin, une troisième étude, publiée ce lundi 16 mai par l’Institut pour la recherche et le développement (IRD) et l’Institut Pasteur de Bangui en République centrafricaine, montre que les moustiques piquent bien plus qu’on ne le pensait en journée. Selon ces chercheurs, 20 à 30 % des piqûres de moustiques surviennent en journée. Même si la majorité des piqûres ont toujours lieu en début de soirée ou dans la nuit, cette découverte permet de mieux appréhender la lutte contre les moustiques.



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.