Business

CAC 40, BNP Paribas, Orange, bitcoin… : au programme de Momentum cette semaine



La Bourse de Paris (et probablement Wall Street ce soir) finit bien mal une semaine éprouvante, avec un plongeon de près de 6% du CAC 40 en seulement 4 séances, alimenté par l’offensive de la BCE face à l’inflation et une augmentation des prix à la consommation aux Etats-Unis plus importante que prévu, qui augure d’une politique restrictive de la Fed. Outre-Atlantique, “ne comptez pas sur un compromis de la part de Jerome Powell”, la Fed semblant décidée à “augmenter ses taux dans les mois à venir, et ce presque quoi qu’il advienne”, juge le géant allemand de la gestion d’actifs DWS.

Quant à la BCE, elle semble s’être embarquée dans une longue croisade face à l’inflation, avec tout un train de hausses de taux directeurs à venir. De quoi alimenter les craintes de fragmentation au sein de la zone euro, les pays réputés les plus fragiles souffrant de l’envolée des taux à long terme. Celui de l’Italie (3,80% à l’heure où ces lignes sont écrites, contre moins de 1% il y a un an) approche d’ailleurs déjà la barre psychologique de 4%. Au final, la hausse des taux des obligations d’Etat s’accentue des deux côtés de l’Atlantique, avec de probables turbulences à la clé.

Le spectre de la stagflation

Sur le front de la croissance, le soutien budgétaire des Etats “reste un élément clé afin de contenir les risques de récession, notamment en Europe, même si la situation continuera de se dégrader progressivement”, juge Alain Guélennoc, président du directoire de Federal Finance Gestion, pour qui le risque de stagflation (période prolongée de croissance faible et d’inflation forte) est sur la table, du fait de la multiplication des chocs (guerre en Ukraine, confinement chinois, durcissement des politiques monétaires de la Fed et de la BCE). D’autant que les grandes institutions, comme le FMI et la Banque mondiale, ont sabré dernièrement leurs prévisions en matière de croissance économique mondiale, pour 2022.

Momentum tire son épingle du jeu

Dans ce contexte boursier perturbé, Momentum, la newsletter Bourse et cryptomonnaies de Capital, a une fois de plus su tirer son épingle du jeu, en profitant de son approche sélective et prudente. Nos prévisions sur le CAC 40 se sont notamment concrétisées, l’accélération baissière de vendredi ayant été correctement anticipée, suite à la rupture d’un support clé.

Du côté des actions, nous avons livré nos anticipations sur le CAC 40, BNP Paribas, Saint-Gobain, Orange, GL Events, Abeo, Airbus, Figeac Aero, Euroapi (sorti dernièrement du giron de Sanofi), Prodways, Thales… avec des prévisions à la hausse ou à la baisse.

Sur le front des cryptomonnaies, nous avons livré notre avis sur le parcours à venir du bitcoin, tandis que Laurent Albie, gérant de Next Momentum, a donné son anticipation sur l’ada (Cardano).

Dans l’ensemble, notre sélection a une fois de plus fait mieux que le marché d’actions, en surperformant dans l’ensemble le CAC 40, à l’image de Thales, d’Abeo, de Sanofi, de Figeac Aero ou encore de Prodways, qui a rapporté gros (et en peu de temps) à nos lecteurs, notre premier objectif (fixé un peu en deçà du point haut de la semaine) ayant été atteint. BNP Paribas et Saint-Gobain ont évolué conformément à nos anticipations.

Inversement, le parcours d’Airbus a été décevant, l’avionneur ayant dévoilé des chiffres d’activité mensuels assez mauvais (seulement 13 nouvelles commandes d’avions commerciaux en mai, pour 47 livraisons), tandis que les craintes liées au Système de combat aérien du futur (SCAF) ont aussi pesé sur la tendance.

Par ailleurs, Atos, qui avait démarré la semaine en fanfare, toujours porté par les espoirs d’OPA et de restructuration, a inversé la vapeur ces derniers jours, des rumeurs de presse faisant état d’un désaccord entre le nouveau DG et le président sur la stratégie à mener. Et notre stop de protection (ordre automatique de vente à seuil de déclenchement) suggéré sous 23,70 euros s’est révélé judicieux, puisqu’il a permis à nos abonnés de couper assez vite leurs pertes et d’éviter ainsi l’accélération baissière de jeudi-vendredi.

Découvrez de nombreuses analyses (techniques, financières et économiques) dans Momentum. Nos prévisions d’évolution des cours (nos anticipations à moyen ou court terme), l’essentiel de l’actualité à retenir… Chaque jour, à 12h30, dans votre boîte e-mail pour seulement 6,90 euros par mois. Et en ce moment, avec le code promo CAPITAL30J, profitez d’un mois d’essai gratuit. Pour vous abonner, il suffit de cliquer sur le lien ci-dessous.

>> Achetez et vendez vos placements (Bourse, cryptomonnaies, or…) au bon moment grâce à Momentum, la newsletter de Capital sur l’analyse technique. Et en ce moment, avec le code promo CAPITAL30J, profitez d’un mois d’essai gratuit.

Déclaration d’intérêts de l’auteur



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.