Lifestyle

Carcassonne : Ate’Liens, une nouvelle association pour les aidants et les malades


l’essentiel
Une nouvelle affiliation destinée aux aidants de malades a vu le jour : Ate’Liens. Un idea développé sur le territoire de Carcassonne Agglo dans un premier temps.

Il y a cinq ans, son mari est décédé d’un most cancers foudroyant. Hanane Essabbahi a alors décidé en tant qu’aidante familiale de travailler sur les problématiques de l’accompagnement des proches de sufferers atteints de la maladie d’Alzheimer, ou du most cancers. Sa rencontre avec le docteur en gériatrie Philippe Sol, à Castelnaudary, a été déterminante, ainsi que ses missions de bénévolat auprès de deux associations : “Un autre regard”, et “Des soins palliatifs”. Dans le cadre de CitésLab, la construction d’accompagnement des projets de création d’activités mise en place par Carcassonne Agglo, elle a été assistée dans toutes ses démarches en vue de monter sa propre affiliation : “Ate’Liens”.

Plusieurs concours lui ont permis de donner une belle visibilité à son projet, et de constituer un réseau de prestataires et partenaires. Lauréate du concours CitésLab en 2020, finaliste de l’Open Carca (lire ci-contre, à droite) et des Talents des Cités de l’Occitanie en 2021, Hanane Essabbahi a eu le privilège d’être reçue par le ministre de l’économie et des funds Bruno Lemaire à Paris. Elle a également participé au prix “10 000 startups pour changer le monde” parrainé par le journal La Tribune au Grand Rex, dans la capitale. Une lourde cost de travail, mais Hanane a pu s’entourer de plusieurs personnes rencontrées il y a deux ans lors des Cafés Créa montés par Bouch Danguire, de CitésLab, et de l’Open Carca: Aymeline Plaza, vice-présidente, Houria Kebir, secrétaire, Brahim Alamrani, trésorier, et Sébastien Condamines constituent aujourd’hui le conseil d’administration d’Ate’Liens, qui a déposé ses statuts il y a un mois tout juste.

L’affiliation suggest des ateliers animés par des professionnels de la santé mais aussi du secteur paramédical: un nutritionniste, une sophrologue, une esthéticienne, un coach sportif, et même des ateliers cognitifs de pâtisserie. Sa raison d’être est de rompre l’isolement en libérant du temps pour que les aidants puissent faire une pause, leur permettre de se repositionner dans leurs relations filiales, partager des moments de loisirs et de convivialité, créer des outils pédagogiques et de communication afin de sensibiliser les publics aux problèmes rencontrés. Se voulant au plus près des aidants, les bénévoles de l’affiliation ont rencontré les élus d’une vingtaine de communes du territoire de Carcassonne Agglo afin de mettre une salle régulièrement à leur disposition en vue d’y faire venir les familles des aidants, pouvoir échanger, participer à des ateliers. En parallèle, Ate’Liens s’est attelée à créer une software sur smartphone afin de se faire connaître hors des frontières du département.

NDLR: Cette model de l’article a été corrigée à la suite d’une erreur sur les noms des membres du bureau de l’affiliation. Nos excuses aux intéressées. 



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.