Lifestyle

CHU de Toulouse : les cadres en colère


l’essentiel
Ce mercredi 13 avril, le personnel encadrement du CHU de Toulouse a manifesté, à l’appel de la CFDT.

Une cinquantaine de personnes de l’encadrement du CHUde Toulouse s’est rassemblée mercredi, devant le pavillon administratif du web site de Purpan, à l’appel de la CFDT. Sur une immense banderole, on pouvait lire : « Malaise chez les cadres au CHU ». À côté, un cercueil en carton reprenait le même slogan. « Les cadres sont là pour dénoncer leurs circumstances de travail. Aujourd’hui, ils ont des prices de travail très conséquentes. En plus de leurs tâches quotidiennes, ils doivent intervenir sur des problématiques qui ne sont pas de leur ressort. De plus, ils souffrent d’un manque de reconnaissance. Ils ont l’impression de ne pas être entendus », indique Florence Karbowski pour la CFDT.

« Je suis venu manifester, automotive je veux qu’on reconnaisse le travail de nos équipes de soin. Ce n’est pas le cas aujourd’hui, on reçoit des injonctions contradictoires. Nous n’avons pas les moyens de fonctionner comme on devrait. On a inversé la logique de l’hôpital avec une path qui nous impose des fonctionnements sans penser d’abord aux sufferers puis aux soignants qui s’en occupent », ajoute Cédric Nouzières, cadre de santé au Samu.

Pour Nathalie Vanoni, « ce sont les cadres qui savent remark vont les équipes. Ce sont nous, qui, ensemble faisons fonctionner l’hôpital. Or, on n’écoute plus les cadres, on ne nous demande plus notre avis. Les décisions sont imposées de manière verticale sans retour sur l’expérience des cadres. On a des options à proposer, mais nous ne sommes pas entendus », regrette cette cadre.

Sollicitée, la path du CHU a répondu que « les personnels d’encadrement occupent une place essentielle au sein de l’establishment hospitalière. Une démarche propre au CHU de Toulouse a été initiée à l’automne 2021 par la path des soins et la path des ressources humaines en lien avec les équipes d’encadrement soignant, pour permettre des temps d’échanges entre cadres et ainsi travailler et redonner le sens à leur experience métier et à leurs missions, en particulier après deux années d’incertitudes et d’adaptation constante liée à la crise sanitaire. Des ateliers collaboratifs ont ainsi commencé le vendredi 8 avril 2022 avec l’implication de cadres volontaires. Ces ateliers se poursuivront jusqu’à fin juin 2022 et aborderont les thématiques kinfolk aux missions du cadre, aux évolutions du métier et à la place des cadres au sein de notre establishment. »

Peu satisfait des réponses apportées par la path, l’ensemble des grévistes a décidé de reconduire le mouvement la semaine prochaine.
 



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close