Lifestyle

Crossfit Tarbes : les adhérents en patrons


Ce fut la première salle de crossfit tarbaise. Forgée à la dure, la field Crossfit Tarbes s’est ainsi relevée des coups qui ont émaillé son histoire depuis fin 2014 et sa naissance à Séméac. Moins de quatre ans après sa création, la salle était menacée de fermeture. Aussi, ce sont cinq adhérents (Nicolas Courtade, Eric Belio, Rodrgiue Devaut, Cyril Mas et William Diop) qui ont racheté le fonds de commerce et réinvesti pour relancer l’activité. “On se sentait bien dans cette salle où l’on prenait plaisir à se retrouver pour faire du sport, raconte Nicolas Courtade. Nous étions un noyau dur d’anciens qui n’imaginait pas laisser s’écrouler ça, pour les adhérents, le coach Fred.”

Une reprise qui fonctionne puisque la field passe d’une soixantaine d’adhérents à 130 en un an. Avant que le covid ne stoppe cet élan. “On a tenté, les cours en ligne, en extérieur, mais ça a été dur” souffle Frédéric Doveze, le coach. Alors que l’heure de la réouverture sonne, c’est un incendie dans le storage voisin qui réduit la salle en cendres, le 20 mai 2021. Finalement, le propriétaire des lieux leur suggest un autre espace de 400 m2 qui se libérait, avenue François Mittérand à Séméac. Moins de deux mois plus tard, la salle rouvre. “L’aspect communauté s’est vraiment incarné là, poursuit Frédéric. Les gens ont fait une cagnotte, d’autres ont continué à payer leur abonnement malgré la fermeture. Ils ne voulaient pas que ça meure. La solidarité des adhérents nous a sauvés.” Retombé à une soixantaine à la réouverture, le nombre d’adhérents tutoie désormais les 150. Un deuxième coach a été embauché, avec le soutien de deux apprentis. “Il y a eu des hauts et des bas, mais les gens sont contents. On a sauvé la salle et des emplois, souligne Mathieu Courtade, l’un des cogérants. On ne va pas devenir millionnaire avec ça, mais la communauté perdure…”



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close