Business

En Israël, un juge musulman fait son entrée à la Cour suprême



Le juge Khaled Kabub est devenu, ce lundi 9 mai, le premier musulman nommé à la Cour suprême d’Israël, la plus haute autorité judiciaire du pays, après avoir prêté serment aux côtés de quelque 80 autres juges au cours d’une cérémonie organisée à la résidence du président Isaac Herzog, à Jérusalem, rapportent plusieurs médias israéliens.

Kabub était l’un des trois nouveaux juges de la Cour suprême nommés par le Comité des nominations judiciaires, en février dernier.

Par le passé, “plusieurs Arabes chrétiens ont servi à la Cour suprême en Israël, et un juge musulman, Abdel Rahman Zuabi, a assuré un intérim en 1999, mais la nomination de Kabub représente la première fois qu’un Arabe musulman occupe un siège permanent”, a tweeté Avi Mayer, directeur des affaires publiques au sein de l’American Jewish Committee.

Âgé de 64 ans, Khaled Kabub, qui succède à Neal Hendel, a commencé sa carrière judiciaire au tribunal de première occasion de Netanya il y a vingt-quatre ans, et a été promu au tribunal du district de Tel-Aviv avant d’en devenir le vice-président, en 2017, indique The Times of Israel.

Sa décision la plus importante a été la condamnation de Nochi Dankner, en 2016, pour avoir manipulé les actions d’IDB Holdings, le conglomérat que Dankner contrôlait à l’époque.

La Cour suprême israélienne est appelée à trancher des questions touchant à la société, l’économie ou au conflit israélo-palestinien.



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close