Business

La capsule Starliner de Boeing s’arrime la station spatiale lors d’un essai en vol sans quipage


Le rendez-vous du CST-100 Starliner, en forme de goutte d’eau, avec l’avant-poste orbital de recherche, qui abrite actuellement un quipage de sept personnes, a eu lieu prs de 26 heures aprs le lancement de la capsule depuis la base spatiale amricaine de Cap Canaveral en Floride.

Starliner a dcoll jeudi au sommet d’une fuse Atlas V fournie par la coentreprise Boeing-Lockheed Martin United Launch Alliance (ULA) et a atteint son orbite prliminaire prvue 31 minutes plus tard malgr la dfaillance de deux propulseurs embarqus.

Boeing a dclar que les deux propulseurs dfectueux ne posaient aucun risque pour le reste du vol spatial, qui intervient aprs plus de deux ans de retards et d’checs methods coteux dans un programme conu pour donner la NASA un autre vhicule pour envoyer ses astronautes en orbite.

L’amarrage avec l’ISS a eu lieu 20h28 EDT (0028 GMT samedi) alors que les deux vhicules ont survol le sud de l’ocan Indien sur une distance de 271 miles (436 km), selon les commentateurs d’une retransmission en direct de la liaison par la NASA.

UNE ROUTE CAHOTEUSE VERS L’ORBITE

L’issue de ce vol tait trs importante, automobile le premier vol d’essai effectu fin 2019 a failli se solder par la perte du vhicule suite un problme logiciel qui a empch le vaisseau d’atteindre la station spatiale.

Des problmes ultrieurs avec le systme de propulsion de Starliner, fourni par Aerojet Rocketdyne, ont conduit Boeing annuler une deuxime tentative de lancement de la capsule l’t dernier.

Le Starliner est relaxation clou au sol pendant neuf mois supplmentaires, tandis que les deux entreprises se sont disputes sur la trigger du blocage des vannes de carburant et sur l’entreprise cost de les rparer, comme l’a rapport Reuters la semaine dernire.

Boeing a dclar avoir finalement rsolu le problme avec une answer de contournement temporaire et prvoit une nouvelle conception aprs le vol de cette semaine.

Outre la recherche de la trigger de la dfaillance de deux propulseurs peu aprs le lancement de jeudi, Boeing a dclar qu’elle surveillait certains comportements inattendus dtects avec le systme de contrle thermique du Starliner, mais que les tempratures de la capsule restaient stables.

“Tout cela fait partie du processus d’apprentissage pour l’exploitation de Starliner en orbite”, a dclar Steve Siceloff, commentateur de mission de Boeing, lors de la diffusion sur le Web de la NASA.

La capsule doit quitter la station spatiale mercredi pour un vol de retour vers la Terre, qui se terminera par un atterrissage en parachute assoupli par un airbag dans le dsert du Nouveau-Mexique.

Un succs est considr comme essentiel pour Boeing, alors que l’entreprise base Chicago s’efforce de sortir des crises successives de son activit d’avions de ligne et de son unit de dfense spatiale. lui seul, le programme Starliner a cot prs de 600 thousands and thousands de {dollars} en revers d’ingnierie depuis la msaventure de 2019.

Si tout se passe bien avec la mission actuelle, le Starliner pourrait faire voler sa premire quipe d’astronautes vers la station spatiale ds l’automne.

Pour l’immediate, le seul passager est un model de recherche, bizarrement nomm Rosie the Rocketeer et vtu d’une combinaison de vol bleue, sangl dans le sige du commandant qui collecte des donnes sur les situations de la cabine de l’quipage pendant le voyage, plus 800 livres (363 kg) de fret livrer la station spatiale.

La plate-forme orbitale est actuellement occupe par un quipage compos de trois astronautes de la NASA, d’un astronaute italien de l’Agence spatiale europenne et de trois cosmonautes russes.

Depuis la reprise des vols en quipage vers l’orbite depuis le sol amricain en 2020, neuf ans aprs la fin du programme de navettes spatiales, l’agence spatiale amricaine doit compter uniquement sur les fuses Falcon 9 et les capsules Crew Dragon de SpaceX, la socit d’Elon Musk, pour faire voyager les astronautes de la NASA.

Auparavant, la seule autre possibility pour atteindre le laboratoire orbital tait de faire du cease bord de vaisseaux spatiaux russes Soyouz.

(Cette histoire corrige la conversion mtrique dans le paragraphe 15)



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.