Business

La proposition salariale d’Amazon rejete par les syndicats


PARIS (Reuters) – La quasi-totalit des organisations syndicales d’Amazon en France ont rejet la proposition d’augmentation salariale pour 2022 au cours de l’ultime journe de ngociations, a-t-on appris de reprsentants syndicaux, qui ont prcis qu’aucune motion collective n’tait prvue dans l’immdiat.

Face la nette hausse de l’inflation dans le pays, les syndicats avaient propos une revalorisation salariale de 5% dans le cadre de la ngociation annuelle obligatoire (NAO).

L’entreprise a propos pour sa half une augmentation des salaires de 3,5% compter du 1er juin, une offre dont les situations ont, selon des sources syndicales, seulement t acceptes par le syndicat patronal CFE-CGC.

“Dans n’importe quelle autre anne, cela aurait t une bonne proposition mais, depuis dcembre, l’inflation flambe”, a dclar Jean-Franois Berot, reprsentant du syndicat SUD, citant la hausse leve des prix de l’nergie, des produits alimentaires et d’autres biens.

Une motion collective n’est pas exclure dans les prochains jours ou prochaines semaines, ont indiqu des sources syndicales, mais aucune grve n’est envisage pour l’heure.

Amazon a dclar que sa proposition tait “suprieure aux taux d’augmentation mdians constats dans les grandes entreprises cette anne”, entre 2% et 2,5%, selon le gant du commerce en ligne.

Les salaires du groupe en France ont increase de plus de 5,6% au cours des douze derniers mois, a-t-il indiqu dans un communiqu, ajoutant que cela “correspond l’augmentation cumule du SMIC sur cette priode”.

“Nous sommes heureux de confirmer la proposition d’augmentation salariale attractive faite par Amazon, que nous pensons bien positionne pour nos salaris et qui sera mise en place au sein de nos 8 centres de distribution, tout comme d’autres mesures financires”, a dit le groupe.

Une porte-parole d’Amazon a indiqu que la revalorisation salariale de 3,5% viendrait s’ajouter des avantages existants tels que la prime de transport et des actions gratuites.

Une adhrente de la CFDT a dclar que l’entreprise avait menac de revoir la baisse, 3%, son offre d’augmentation salariale si aucun accord n’tait trouv avant mardi. Amazon a finalement maintenu son offre de hausse de 3,5%, qui sera adopte mais “sans l’aval des organisations syndicales”, a ajout Morgane Boulard.

Le mois dernier, l’ensemble des huit centres logistiques d’Amazon en France ont t perturbs par des dbrayages de salaris du fait d’un mcontentement concernant les ngociations salariales.

(Reportage GV De Clercq, rdig par Jean Terzian, dit par Tangi Salan)



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close