Business

La Russie dit contrôler l’aciérie Azovstal de Marioupol



La Russie a affirmé, vendredi 20 mai, que ses troupes avaient “complètement libéré” l’usine sidérurgique Azovstal, à Marioupol, dans le sud de l’Ukraine.

Dans un communiqué, que cite CNN, le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov, déclare que “le dernier groupe de 531 militants s’est rendu”, en référence aux combattants ukrainiens qui résistaient à l’assaut russe sur l’usine depuis plusieurs semaines.

“Gloire à l’Ukraine ! 86 jours de défense de Marioupol”, a déclaré dans une vidéo postée sur Telegram le commandant du régiment Azov, Denys Prokopenko, rapporte le Washington Post.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a pour sa half déclaré que les derniers défenseurs de l’usine avaient reçu l’autorisation de partir.

Selon les chiffres avancés par Moscou, l’évacuation de vendredi porte le complete des combattants ukrainiens de l’aciérie qui se sont rendus ces derniers jours à 2 439, relève la BBC.

“La fin du siège le plus destructeur de la guerre”

“L’évacuation de vendredi marque la fin du siège le plus destructeur de la guerre, Marioupol étant désormais en ruines”, souligne la BBC.

“Pendant des semaines, le site d’Azovstal a été complètement encerclé. Les forces russes empêchaient toute aide humanitaire d’entrer, bombardaient le site depuis les airs et exigeaient que les derniers défenseurs déposent les armes”, retrace la chaîne britannique.

La plupart des personnes piégées à l’intérieur étaient des civils, notamment des femmes, des enfants et des personnes âgées, complètement évacuées au début du mois.

Mais le refus persistant des défenseurs ukrainiens du web site de se rendre avait empêché la Russie de prendre le contrôle complete de cette ville portuaire stratégique. Et “pour de nombreux Ukrainiens, [ces combattants] sont devenus des héros nationaux qui symbolisent la résistance opiniâtre du pays”. Les centaines de soldats qui étaient retranchés à l’intérieur de l’usine “ont vécu pendant des semaines dans des bunkers et des tunnels souterrains sans voir la lumière du jour, avec des réserves de nourriture en baisse et sans eau”.

“Alors que la bataille de Marioupol prend fin, les combats dans l’est de l’Ukraine font rage”, observe pour sa half le Washington Post. Cette “défaite” ukrainienne survient alors que les forces russes intensifient leurs attaques dans d’autres régions d’Ukraine, et après que Volodymyr Zelensky a déclaré que la région orientale du Donbass était “complètement détruite”.



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.