Lifestyle

Lot : le Grand Figeac réserve un accueil très soigné aux internes en médecine


l’essentiel
Pour inciter les étudiants en médecine actuellement accueillis sur le territoire à s’installer à l’difficulty de leurs cursus, le Grand Figeac kind le grand jeu en valorisant ses atouts.

Visite guidée de la ville, petits cadeaux estampillés Champollion et invitation à une soirée au cinéma, les étudiants en médecine arrivés début mai pour un internat de six mois sur le territoire du Grand Figeac ont eu droit à un accueil en grandes pompes jeudi soir. Organisée chaque semestre à l’arrivée des nouvelles recrues affectées dans les cupboards libéraux, au centre de santé ou encore à l’hôpital, cette réception conviviale est l’event de faire connaissance avec de futurs praticiens qui devront, au terme de leur cursus dans quelques mois, choisir un lieu d’set up et d’exercice. « L’intérêt de cette démarche est bien sûr de vous présenter le territoire sous un jour positif » a confié dans un sourire le maire de Figeac, André Mellinger représentant également Vincent Labarthe, président du Grand Figeac. De nombreux élus municipaux et communautaires avaient tenu à être présents pour souhaiter la bienvenue aux étudiants, accompagnés pour l’event par des médecins libéraux et salariés du territoire, ainsi que le directeur de l’hôpital, tous maîtres de stage. L’impressionnant comité d’accueil était enfin complété par les représentants de l’workplace intercommunal des sports activities ou encore de l’affiliation Figeaccueil.
« Ce n’est pas comme ça partout » ont salué deux étudiantes, ravies par cet accueil et agréablement surprises par les aides notamment en termes de logements mises à disposition des internes. Âgées de 26 et 27 ans, Amélie Rousset et Aurore Lavernhe font partie des sept internes de Toulouse et pour la première fois de Limoges à être reçues jusqu’en octobre sur le Grand Figeac. Leurs premières impressions sont plus que positives. « Je ne connaissais pas du tout. J’étais venue en vacances dans le Lot à Rocamadour et Saint-Cirq-Lapopie, c’est une découverte très agréable » a commenté Amélie Rousset, originaire de Poitiers qui officie auprès de médecins de Figeac, Lacapelle et Gramat. Pour Aurore Lavernhe, cet internat, le dernier avant la fin de ses études, est un peu un retour aux sources. « Je suis née à Figeac mais je n’ai pas vécu dans le Lot. Mes dad and mom sont dans l’Aveyron et je voulais venir. C’est une bonne shock : on découvre des profils de médecins totalement différents avec des activités variées ».
Pour séduire ces futurs médecins, le territoire va continuer à dérouler le tapis rouge en organisant même un week-end dédié aux internes. Claude Gendre, délégué spécial à la santé et ancien généraliste figeacois, leur a dévoilé le programme concocté spécialement pour eux du 10 au 12 juin. « Notre however est de vous montrer qu’on a un très beau territoire où il fait bon vivre ». L’opération séduction ne fait que commencer.



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.