Lifestyle

Moissac. Laurence Callas pédale pour les malades de Prader-Willi


l’essentiel
Peu connue, cette maladie rare génétique touche pourtant un enfant sur 20000. Laurence Callas a décidé de se lancer dans un tour de France à vélo pour en faire parler.

Mais qui est donc Laurence Callas? Une femme de 56 ans, travaillant dans le social est une sportive née. Véloroute et VTT sont ses moyens de locomotion préférés, mais elle est aussi ceinture noire de judo.

Touchée par la combativité des personnes atteintes du syndrome de Prader-Willi, elle réalise le projet de partir “à la conquête des vélos routes de France afin de récolter des fonds destinés à financer du matériel sportif et du coaching spécialisé”, adapté à cette pathologie.

Dans cet objectif, du 29 juin au 10 septembre 2022, au départ de Nancy, elle réalise un tour de France de 4400 km, en vélo, en empruntant vélos routes et voies vertes. Total: 59 étapes et 13 jours de repos. Des adultes atteints de ce syndrome suivent son parcours et encouragent sa démarche.

Une maladie génétique rare

C’est l’association nationale “Un tour de France à vélo en solitaire 2022” qui a contacté Solange Bourniquel, membre de cette association et grand-mère d’une petite-fille atteinte de cette maladie pour organiser l’étape de Moissac. Le syndrome Prader-Willi est une maladie génétique rare qui atteint un nouveau-né sur environ 20 000. Ce syndrome est lié à une anomalie sur le chromosome 15. À la naissance, les enfants souffrent entre autres d’une hypotonie sévère. Les mécanismes complexes de la satiété fonctionnant mal, ils sont fortement attirés par la nourriture à partir de l’âge de deux ans. Toute leur vie, ils seront confrontés à ce problème. Ce phénomène est vécu comme d’autant plus injuste que la moindre calorie leur profite beaucoup plus qu’à la moyenne des gens.

Solange a organisé à l’Hôtel du Moulin une réception pour permettre à Laurence de raconter son projet. C’est devant un auditoire garni et attentif qu’elle a présenté son parcours. Dans le public, élus de la municipalité, dont Danielle Schattel, conseillère déléguée à la santé, représentants de Groupama, sponsor fidèle de cette organisation, avec Elisabeth Samain, représentante pour le 82 de la fondation de Groupama “Vaincre les maladies rares” accompagnée d’Anne-Marie Lézin présidente de Groupama -Castel et de Didier Mothes, président de Groupama-Moissac, étaient présents. Patrick Dazols, membre du bureau du Cyclo-Sports Moissagais qui, le lendemain, ont fait un bout de route avec Laurence, était également de la partie.

Après quelques mots d’encouragement et de remerciements pour son projet, Solange Bourniquel invita l’assistance à partager le sympathique cocktail au cours duquel Laurence qui a échangé et répondu aux questions du public avec passion.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.