Business

Pacific Pêche veut redevenir l’enseigne préférée des pêcheurs



En moins de deux ans, l’enseigne Pacific Pêche, reprise (en 2020) et dirigée par Agathe Boidin (ancienne cadre dirigeante d’Orchestra), a renoué avec de bons résultats, malgré un contexte plombé par la crise sanitaire, et aujourd’hui par la guerre en Ukraine.

« Les difficultés d’approvisionnement ne sont, aujourd’hui, pas plus importantes qu’elles ne l’étaient lors de la crise sanitaire du Covid-19, constate Agathe Boidin. Nous avions anticipé nos commandes dès 2021. En revanche, nous avons du répercuter de 10% l’augmentation des coûts liés à l’achat des matériels et aux transports. Face à l’inflation, l’inquiétude des Français est préoccupante et les années d’élections ne sont généralement pas très propices. Au premier trimestre 2022, nos magasins ont connu un léger retrait, qui est en prepare de s’estomper. Mais je garde une imaginative and prescient optimiste automotive la pêche est un loisir en plein essor et nos shoppers sont contents d’avoir retrouvé l’offre de Pacific Pêche. »

3 à 5 ouvertures par an

Basée à Saint-Gely-du-Fesc (Hérault), Pacific Pêche poursuit activement le maillage du territoire, avec un réseau qui vient d’atteindre les 40 magasins. L’enseigne a mis les moyens through un plan triennal (2021-2023) : trois hundreds of thousands d’euros pour la rénovation, l’ouverture et le repositionnement de son parc, qui sera à l’picture des deux derniers magasins ouverts à Amiens (Somme) et Semécourt (Moselle).

« Aujourd’hui, six magasins présentent ce nouveau idea qui va être élargi peu à peu à l’ensemble du réseau, annonce la dirigeante. Nous avons privilégié un parcours fluide de manière à ce que le shopper se repère facilement, des zones d’expositions fortes, une organisation par typologie de pêche – carpe, carnassier, mer, mouche -,  des produits phares mis en valeur afin d’en apprécier les caractéristiques strategies, le tout dans une ambiance chaleureuse et moderne. »

Dès le printemps 2023, un magasin de 900 m2 devrait ouvrir à Saint-Jean-de-Vedas (parc d’activité La Peyrière), près de Montpellier, et promet d’être le vaisseau amiral de l’enseigne. D’ici fin 2024, le parc devrait s’être élargi d’une dizaine de magasins.

19% d’augmentation sur les ventes en ligne

Deuxième distributeur hexagonal du secteur pêche derrière Décathlon avec plus de 30.000 références, Pacific Pêche a renoué des partenariats avec de grandes marques (Shimano, Daiwa, Sensas,…). En parallèle, la société ne cesse d’investir pour développer ses propres marques (Mack2, WorkforceFrance, Evok,…), soit 3.000 références représentant 40% de son chiffre d’affaires.

Alors qu’elle vient de clôturer son exercice (de 17 mois) sur un chiffre d’affaires de 45 hundreds of thousands d’euros, l’enseigne vise 42 hundreds of thousands d’euros en 2023, grâce notamment à une accélération sur le net.

« Nous avons investi 2 hundreds of thousands d’euros pour moderniser l’infrastructure IT et la digitalisation. Les résultats sont très encourageants puisque les ventes en lignes ont bondi de 19% par rapport à 2019. Nous avons réalisé un chiffre d’affaires en ligne de 7,5 hundreds of thousands d’euros et nous souhaitons le doubler d’ici 2025 », projette Agathe Boidin.

Recrutements en cours

Dès la fin de son plan triennal, Pacific Pêche va accroître son activité en regardant du côté de l’worldwide. D’abord through son web site en ligne qui lui permettra d’affiner une stratégie. L’étape suivante sera celle de la consolidation du réseau de distribution de ses marques et de l’ouverture de magasins, certainement en franchises.

En part de conquête, Pacific Pêche est bien décidé à redevenir l’enseigne préférée des pêcheurs. Pour étoffer l’équipe (250 salariés), une dizaine de collaborateurs sont en cours de recrutement, au siège social et pour développer l’activité en ligne.