Lifestyle

“Situation catastrophique” dans les hôpitaux : Patrick Pelloux alerte sur un été qui s’annonce “atroce”


l’essentiel
Patrick Pelloux, président de l’Association des médecins urgentistes hospitaliers de France, alerte sur une state of affairs “catastrophique” dans les hôpitaux à l’approche de l’été. Il demande notamment la réintégration des soignants non-vaccinés.

Manque de médecins, pénibilité du quotidien, difficultés de recrutement… Deux ans après le début de la pandémie, les hôpitaux continuent de subir de plein fouet la crise sanitaire. À l’heure où certains établissements ferment des lits et où d’autres, comme le CHU de Bordeaux, n’accueillent plus que les cas “graves” dans leurs providers d’urgences de nuit, “la situation est catastrophique”, alerte dans un entretien à Ouest France Patrick Pelloux, président de l’Association des médecins urgentistes hospitaliers de France.

Le médecin accuse les pouvoirs publics de vouloir “créer une situation de chaos pour fermer des structures”. “Il y a un phénomène de “”grand renoncement”” avec des personnels qui sont totalement désabusés et qui n’adhèrent plus à l’idée collective et fédérative qu’est l’hôpital public”, alerte ce dernier.

Le président de l’Association des médecins urgentistes dénonce aussi les mesures prises lors du Ségur de la santé, qu’il juge insuffisantes : “l’augmentation de salaire de 183 € par mois était insuffisante puisqu’elle ne rattrapait même pas la baisse de pouvoir d’achat des vingt dernières années”, s’insurge-t-il.

“Été atroce”

Patrick Pelloux craint donc “un été atroce” : “nous allons avoir des décès inopinés et involontaires dans les structures. Cela va être renforcé par l’afflux massif de touristes dans des zones balnéaires où les hôpitaux ne fonctionnent plus, ou seulement avec des médecins intérimaires. Pour l’instant, nous n’avons plus de ministre de la Santé, nous sommes entre deux élections et nous savons qu’aucune décision ne sera prise. C’est terrifiant”, explique le médecin.

Face à l’urgence, Patrick Pelloux appelle le prochain gouvernement à prendre des mesures rapidement, notamment en réintégrant rapidement les soignants non-vaccinés. “Nous sommes en pleine tempête, il faut que tout le monde vienne sur le bateau”, préconise-t-il. 

Il demande aussi le doublement de la rémunération des gardes de nuit pour les médecins, ainsi qu’un “renouvellement” du administration dans les hôpitaux.



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.