Business

Sogeclair renoue avec la croissance après sa réorganisation



Les fabricants d’équipements et de pièces d’avions n’ont pas été les seuls à souffrir de la crise aéronautique. Les sociétés d’ingénierie ont également dû faire face à un net coup d’arrêt. “Nous avons connu plus de 70% de baisse d’activité sur notre segment aviation civile au plus fort de la crise”, rappelait il y a quelques mois Philippe Robardey, PDG de Sogeclair.

En Occitanie, l’ingénierie frappée de plein fouet par la crise aéronautique

Une situation inédite qui avait contraint l’entreprise blagnacaise à mettre en place dès juin 2020 un PSE en France. Ce dernier a débouché sur la suppression de 150 postes dans l’Hexagone et de 450 emplois à l’échelle de l’ensemble du groupe qui emploie désormais 1.200 personnes dans le monde.

Cinquième trimestre de hausse du chiffre d’affaires

Le trafic aérien n’est pas encore revenu à la normale mais Sogeclair a pu retrouver des couleurs. La société d’ingénierie affiche un chiffre d’affaires en hausse de 14,3% sur le premier semestre 2022 à plus de 67 millions d’euros. Sogeclair enregistre son cinquième trimestre consécutif de hausse de chiffre d’affaires. Le groupe remarque “un fort rebond de l’aviation commerciale +51%, du ferroviaire +28% et la bonne tenue de l’aviation d’affaires +3% qui font plus que compenser la baisse de l’automobile -24%”.

“ll existe toujours des dépenses de R&D autour de l’avion vert et des nouveaux programmes de Dassault ou d’Airbus pour la conversion de l’A350 en version cargo. Certains avions d’affaires sont revisités ou déclinés dans des versions dérivées chez les constructeurs nord-américains. Cela a permis une légère croissance de l’activité d’ingénierie”, observait déjà en septembre dernier le PDG de Sogeclair.

Depuis, Sogeclair a été référencé comme partenaire stratégique par Airbus et a signé par la même occasion un contrat cadre jusqu’en 2027 avec l’avionneur. La société d’ingénierie a aussi obtenu une labellisation de la part de Bombardier et a démarré des activités de manufacturing engineering pour le Dassault Falcon 10X.

Changement de gouvernance en 2023

 L’entreprise a également profité de la crise pour réorganiser ses activités. Depuis le mois de janvier 2022, l’activité de Sogeclair est divisée en trois branches : ingénierie, solutions et un nouveau segment autour du conseil. Par ailleurs, mi-juillet, la société a annoncé que sa filiale AVSimulation (co-détenue avec Renault et Dassault Systèmes) faisait entrer dans son capital du groupe Utac pour “accélérer le développement des essais véhicules dans un environnement virtuel”.

Le groupe prépare dans le même temps un changement de gouvernance. Philippe Robardey quittera les fonctions de président du conseil d’administration et de directeur général en 2023 pour devenir président non-exécutif pour deux puis son fils Alexandre lui succèdera à cette fonction. De son côté, Olivier Pedron (ex-dirigeant de Collins Aerospace) a été nommé DG adjoint et prendra par la suite la direction générale du groupe.

Après avoir vu son chiffre d’affaires plonger à 120 millions d’euros en 2020 (contre 185 M€ l’année précédente), Sogeclair a l’ambition de doubler de taille pour atteindre 250 millions d’euros d’ici à 2030.

Ingénierie : Sogeclair remonte la pente grâce à l’aviation d’affaires et change de gouvernance