Business

Télévision. Exécutions d’animaux, séquestrations à cause du Covid…. Le reportage de “Sept à huit” sur Shanghai a choqué



En effet, depuis début avril, la quasi-totalité des 27 thousands and thousands d’habitants est confinée, avec souvent des difficultés d’accès à la nourriture et des séquestrations, comme ce chauffeur de poids-lourd, enfermé dans son camion sur le parking de son entreprise et auquel on interdit de rejoindre sa famille… Dans les immeubles d’habitations, des scellés sont installés devant les portes, si elles n’ont pas été complètement soudées, pour empêcher les habitants de sortir de chez eux.

Grâce à des vidéos de témoins de ce chaos envoyées à “Sept à huit”, on peut se rendre compte de l’ampleur du phénomène. Des robots à quatre pattes sillonnent les rues désertes, tandis que drones survolant la mégapole fantomatique diffusent des consignes de sécurité… « Mettez vos masques ! » Peu ou prou l’illustration de la “fin du monde”, constatent les internautes.

Des couches à la place des sanitaires

Dans les centres de rétention de personnes atteintes par le virus, les habitants de Shanghai dorment par centaines, certains parfois dans des cartons. Puisqu’il y a très peu de sanitaires, les autorités distribuent… des couches.

Au-delà du drame humain, les téléspectateurs ont été choqués par le traitement qui est fait aux animaux de compagnie. Ceux qui appartiennent à des malades du Covid-19 sont exécutés en pleine rue. Dans le reportage, on voit des brokers abattre un chien, et on voit aussi les animaux rassemblés dans des sacs avant d’être tués.

Les habitants se rebellent de plus en plus contre cette politique. Du jamais vu depuis les manifestations de Tian’anmen à Pékin, en 1989.



Source hyperlink

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close